samedi 7 septembre 2013

Petite virée dans l'Ixcan

Bon, je me remet, de mes émotions d'hier soir, avec un séisme de 6,5 (mais plus de peur que de mal, ouf !) et je vous envoie des photos d'une virée en Ixcan, au mois de juillet.

On a visité un groupe de femmes qui ont décidé de raviver la culture du jamon, qui était un peu oubliée. Le jamon c'est ce que vous pouvez voir au dessus, c'est des graines qui tombent d'un arbre très haut, et qui sont ensuite ramassées, séchées et réduites en farine, pour faire du pain, des tortillas, des gâteaux, des boissons, pour épaissir des sauces, etc, etc... On a donc goûté au jamon à peu près sous toutes ses formes ! C'est un peu pâteux, surtout pour les sauces, mais en donuts et en gâteau et tout ça c'est pas mal du tout. Apparemment c'est très nourrissant, et ça complète bien le régime à base de maïs donc c'est parfait ! Ça permet à la fois d'améliorer l'alimentation et de leur procurer une source de revenu.


Une petite fille avec une peluche vivante ! Je me rappelle plus du nom...

 C'est le boulot des enfants de ramener le bois pour le feu (les garçons et les filles), et je vous promet que c'est lourd !
 Dans la série, la faune de l'Ixcan...
 Pour vous montrer que les filles aussi portent du bois !

 La petite ville de Playa Grande... Vente de médicaments (c'est pas écrit pharmacie, hein !).

 Vue sur Playa Grande (Rêvez pas, c'est juste au milieu du pays, il y a pas du tout de plage, contrairement à ce que dit son nom... !)

Bon, comme pour les immersions locales en avril, ce petit séjour en Ixcan avec mes responsables du CCFD a été une occasion de devenir moins ignare en agriculture. Bon en vrai, je savais déjà pour les ananas et le café, mais bon ça reste rigolo !

Les nananas !

  
Le pépiniériste de la coopérative de café   





La cardamome ! Miam ! C'est des petites graines qui poussent au pied de la plante qui font la cardamome qu'on mange !


 

Ça c'était le grand moment délire ! Comme mon tuteur avait un avion à prendre à la capitale et que par la route ça prend 8 heures... on a pris un avion ! Et comme on payait à l'heure et pas à la personne, j'ai donc eu cette expérience de fou de prendre un avion de 4 personnes (dont le pilote ) !


 Les volcans qui sortent du ciel !
L'arrivée à Guatemala... Je prend toujours ce pont en voiture quand je suis à la capitale, mais vue du ciel c'est encore plus impressionnant ! Oh tiens un trou au milieu de la ville, normal !

 Oh, tiens une maison AU DESSUS du trou, encore plus normal !
 Et la vidéo du décollage : !


video
Besos

mardi 3 septembre 2013

Le marché de Chichicastenango

Il paraît que le marché de Chichicastenango, dit Chichi (oui, vu la longueur des noms, il vaut mieux raccourcir !) est un des plus grands (ou le plus grand) d'Amérique Centrale. Je ne sais pas si c'est le plus grand, mais en tout cas c'est sacrément impressionnant: fruits, légumes, volaille, viande, herbes, tissus, artisanats, rituels mayas sur les marches de l’église...


 
 Une dame qui vent des guisquil (ou chayote, ou christophine en français).

Le porche de l'église, avec les marches en rond, en forme de pyramide (un hasard ? je ne crois pas !) et les gens qui vendent des fleurs et des herbes comestibles sur les marches. Tout en haut, un monsieur fait des rituels avec de l'encens, des bougies, des pétales de fleurs... Comme à San Andrès Xetul, il est relativement courant qu'il y ait des cérémoniels mayas devant ou dans les églises catholiques. 



Les offrandes aux ancêtres et à la terre mère. 

Des mamies aux poteries devant la chapelle de la place, en face de l'église. 

 Le marché couvert ! C'est fou non, comme ça grouille de couleurs !


Femmes en négociation devant des tissus. Leur corte (la jupe), qui change donc selon les villes, porte une croix, en général derrière, à Chichicastenango. Cela représente la croix maya, donc les 4 points cardinaux.
A bientôt,
Claire

Luna de Xelaju

Le dernier week-end de juin (oui je sais...), un ami de ma pension m'a invité à aller passer le week-end chez lui à Quetzaltenango, plus connu comme Xela (prononcer Chéla), pour son nom Maya Xelaju, et la chanson super populaire Luna de Xelaju.

  

De Xela donc, mon guide Fernando m'a emmené à San Andrés Xetul (Vous avez compris le principe, on prononce Chétul), pour voir cette petite église complètement originale. Déjà c'est le seul mur peint de tout le village (ça c'est assez courant, mais en plus vu la couleur de la peinture, ça se remarque !). Sur la façade, on peut voir plein de petits personnages, de tout les styles (indigènes, catholiques...). A l'entrée, vous pouvez voir deux personnes qui jouent du Tum et de la Chirimia, deux instruments traditionnels (en réalité la chirimia a été importé par les espagnols) qui ont tendance à disparaitre. C'est une sorte de tambour (comme son nom l'indique !) et une espèce de flute. Plus d'infos sur la chirimia, ici pour la photo et ici pour les explications en français ! 
 
Si vous cliquez sur la photo vous pouvez voir les personnages en grands.
En dessous, une vierge enceinte, avec des anges qui sortent des fleurs, rigolo non ?


Le lavoir. Une petite dédicace, pour les grandes discussions sur les bienfaits sociaux (ou pas) de cette institution !

 L'église vu de loin, et le portage de bébé. En France c'est une mode depuis quelques années, mais ici toutes les femmes portent leur bébé (et leur moins bébé, jusque vers 5 ans, mais ici, ils sont toujours considérés comme des bébés) dans le dos !

 Les tresses à ruban... J'ai beaucoup observé (pour quand mes cheveux seront redevenu longs), mais c'est quand même assez technique, parce que c'est un seul ruban dont les deux extrémités sont en bas des nattes, et dont le milieu est sur la nuque... à suivre !

 Les fils de couleurs qui sèchent après la teinture pour être tissés.

Alors à Quetzaltenango, je n'ai pas encore découvert pourquoi (il faudrait peut-être que je lise mon guide), mais ils se sont tapés un grand délire gallo-romain teinté d'indigène quand même pour faire couleur locale, qui est assez baroque, et qui contraste pas mal avec le reste du pays ! Petite illustration ci-dessus. Je précise que la fille en robe Disney blanche et violette se faisait prendre en photo pour ses 15 ans, tradition oblige !
Le dimanche, on a fait plus cool, et après avoir fait une grasse mat', à ce jour la seule de mon séjour au Guatemala, donc bien appréciée, et on est allé aux Fuentes Georginas. Ce sont des sources d'eau chaude aménagées en différentes piscines et comme vous pouvez le voir très populaires. Bon, je crains un peu le monde, mais là, il y avait des petits mamies avec des rhumatismes, des familles avec leurs enfants, et des touristes tout mélangés c'était plutôt sympa ! Par contre, dehors il devait faire environ 12 ou 13 degrés, donc le passage en maillot de bain avant de se plonger dans l'eau à 40°, c'était un peu dur !
Voilà, je vais essayer de me mettre à jour au fur et à mesure !
Bises

lundi 2 septembre 2013

Photos du mois de juin

Très en retard mais voici quelques photos du mois de juin !! Surtout du marché de Huehuetenango

Des petits piments qui piquent un peu, beaucoup, à la folie !

Qui veut des bananes ? L'avantage du Guatemala, c'est que comme il y a tous les climats ou presque et toutes les altitudes, on peut autant manger des fruits occidentaux (pommes, pêches, abricots, hihi...), que des fruits tropicaux (goyaves, bananes, mangues...), et dans tous les cas c'est local ! C'est pas beau la vie !

Mon stand préféré ! Des petits sachets de fruits découpés, servis en général avec du sel (Si, si...), du citron vert (beaucoup), et de la pepita, une poudre à base de graines de courge (super bon, sur tous les fruits), et du piment, beaucouuup de piment !

Le stand corte-guipil ! Le corte c'est la jupe traditionnelle (c'est un tissu qui n'a pas de fin... c'est pas très clair, mais en gros il n'y a aucune couture et cela fait un cercle, je ne sais pas comment elles tissent ça, ça fait environ 2 mètres, et il y a plein de techniques différentes pour se le mettre) et le guipil c'est le haut (en vrai c'est juste un grand carré cousu sur les côtés avec deux trous pour les bras). Il y en a à peu près un différent par village c'est hallucinant la créativité !

Et ça c'est la découverte culinaire du mois de juin... Les zompopos du mois de mai ! Bon ils étaient un peu en retard. On les appelle zompopos, ou macash, ou avec plein d'autres noms selon les régions. Basiquement c'est des énormes fourmis grillées. Et c'est un peu le caviar local: c'est super cher et les gens en raffole ! J'avais promis de gouter donc j'ai pas eu trop le choix, surtout quand on m'en a ramené un sac, et au prix que ça coûte... La FAO dit que c'est très nutritif, plein de protéines tout ça... Je crois que si c'est pour sauver la planète, je préfère encore le soja !


dimanche 7 juillet 2013

Semuc Champey

Semuc Champey


Explication... l'eau de la rivière tombe dans cette grotte

Au dessus ça se passe comme ça...

Et comme ça !

Aah...

Ou encore !

Et l'eau ressort par là !

Le marché à Lanquin près de Semuc